Chapitre XV : 5- Le courant idéaliste de la philosophie politique : Rousseau et la loi

Pourquoi l’obéissance à la loi n’est pas incompatible avec la liberté individuelle Comment la liberté individuelle peut-elle s’accorder à la vie communautaire et aux contraintes qu’elle impose ? En réalité la liberté individuelle est préservée dans l’unique mesure où les… Poursuivre la lecture

Chapitre XV : 5- Le courant idéaliste de la philosophie politique : Rousseau et la liberté

Qu’est-ce qu’être libre dans la relation à l’autre ? En passant le contrat social, les hommes passent d’un état d’indépendance et de solitude où chacun fait tout ce qu’il désire à un état de relation où il faut bien tenir… Poursuivre la lecture

Chapitre XV : 5- Le courant idéaliste de la philosophie politique : Rousseau et l’état de nature

L’idéalisme républicain de Rousseau L’état de nature rousseauiste révèle que l’essence de l’homme est la liberté L’état de nature tel que Rousseau le conçoit n’est pas seulement non civique et non politique, mais aussi anté-social, l’état de société n’étant pas… Poursuivre la lecture